Multiples

Forum français pour les systèmes de personnalités/alters et leurs proches
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres   Documentation  Page FB  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 TDI et mauvais diagnostic

Aller en bas 
AuteurMessage
Dwelt
Admin
Admin
avatar

Messages : 245
Localisation : Toulouse

MessageSujet: TDI et mauvais diagnostic   Sam 31 Mar - 17:07

Pourquoi le Trouble Dissociatif de l'Identité est-il souvent mal diagnostiqué ?

Source : Why DID is often misdiagnosed ?




Le trouble dissociatif de l'identité (TDI) est souvent mal diagnostiqué, pourtant avoir un diagnostic exact est essentiel pour les gens souffrant de troubles mentaux. Le choix des plans thérapeutiques, des interventions et des médicaments prescris dépendent grandement de ce diagnostic.
Alors qu'arrive-t-il lorsque ce diagnostic n'est pas le bon ?

Pour les gens ayant un TDI et d'autres troubles dissociatifs, le risque d'être mal diagnostiqué est élevé. Les recherches ont montré que les gens avec un trouble dissociatif passent en moyenne sept ans dans le système de santé mentale avant de recevoir le bon diagnostic. Quand on vit avec un trouble dissociatif de l'identité, un diagnostic erroné mène à des années de traitements inefficaces, avec très peu voire aucune amélioration des symptômes. Pour certains, les choses peuvent même empirer.



La similarité entre le TDI et les autres troubles

L'une des choses qui gêne le diagnostic du TDI est la similarité des symptômes du TDI avec les symptômes d'autres troubles psychologiques.
Les gens avec TDI peuvent montrer des signes d'anxiété, de dépression, de dépendance aux drogues, de trouble borderline, de troubles alimentaires, et/ou de troubles de l'humeur.
Ainsi, il n'est pas rare pour ceux ayant un TDI de recevoir plusieurs diagnostics avant d'être enfin diagnostiqués comme ayant un TDI.
J'ai passé 14 ans dans le système de santé mentale, et j'ai reçu neuf diagnostics différents, du trouble bipolaire au trouble du déficit de l'attention/Hyperactivité (TDAH), avant d'être diagnostiqué comme ayant un TDI cette année. Avec du recul, j'ai bien montré des symptômes de tout ces troubles à certains moments, mais ces symptômes étaient aussi une partie de mon TDI.

Il est également possible pour un alter d'avoir les symptômes d'un trouble mental qui n'est pas partagé avec l'hôte. Un alter peut avoir un trouble alimentaire et présenter ces symptômes lorsqu'il est au contrôle, mais ils disparaîtront lorsque l'alter ne sera plus là. Cela peut rendre l'accès à un diagnostic et un traitement pertinent d'autant plus difficile.



Les connaissances et l'éducation partielles ou inexistantes contribuent à des diagnostics erronés

Le TDI affecte 1% de la population, ce qui en fait un trouble majeur. Cependant, le TDI, et les troubles dissociatifs en général, continuent d'être le moins expliqué et le plus mal comprit des troubles psychologiques. Alors que j'étudiais la psychologie, je me souviens lire des sections entières sur la dépression, le trouble bipolaire, la schizophrénie et plusieurs troubles de la personnalités.

Mais lorsque nous en sommes venu au TDI et aux troubles dissociatifs, tout ce que nous avons eu est une vague explication de la dissociation, se réduisant à un ou deux paragraphes. Je connais plusieurs conseillers diplômés et en doctorat qui admettent que leurs connaissances sur le TDI est minimale si on les compare à celles qu'ils ont sur d'autres troubles psychologiques.
Comment un professionnel peut-il donner le bon diagnostic si il n'a pas les connaissances requises permettant de prendre une décision éclairée ?

Il y a aussi beaucoup de débat autour de la validité du TDI. Certains professionnels de la psychologie ne reconnaissent pas le TDI comme étant un trouble réel et ne le diagnostiquent pas. Il y a aussi ceux qui croient au TDI, mais seulement au TDI exagéré qui est montré dans la littérature et les médias. Ces deux croyances contribuent à entraver l'accès à un diagnostic pertinent.



Soyez votre propre défenseur quand il s'agit du TDI

C'est important que vous défendiez votre point de vue, surtout si vous avez l'impression que votre diagnostic n'est pas le bon. Si vous pensez avoir un trouble dissociatif, trouvez un professionnel expérimenté en trauma et dissociation ; il aura plus de connaissances et devrait être capable de vous donner le bon diagnostic. C'est aussi important que vous soyez honnête et que vous parliez de vos symptômes, ce qui est plus facile avec un psychologue ou un thérapeute en qui vous avez confiance. Une fois que vous avez le bon diagnostic, alors vous pourrez trouver une stratégie de traitement et commencer à apprendre à gérer votre vie avec un TDI.
Revenir en haut Aller en bas
http://dwelt-multiple.blog4ever.com/
 
TDI et mauvais diagnostic
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Où l'on reparle de mauvais diagnostic de la SEP
» sinusite
» Diagnostic SEP et CCSVI
» Prière pour se libérer des liens mauvais !
» le Soja: bon ou mauvais pour la santé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Multiples :: Discussions publiques :: Documentation :: TDI, ATDS, TNDS-
Sauter vers: